Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche
  • Français
  • English
aA - +Imprimer la page

Outils Collaboratifs : Groupnic

Groupnic

 

Groupnic est une plateforme collaborative gratuite qui permet d’échanger et de communiquer des documents dans le cloud. Bien qu’il soit pour l’instant en version Bêta et propose des fonctionnalités limitées, cet outil peut paraître prometteur.

logo cabecera

 

Cibles

Une espèce mutante à moitié page Facebook et à moitié Dropbox voici en résumé l’identité de Groupnic.  Pour ses créateurs castillans, Jorge Bravo, Tomás Muruaga et Álvaro Fernández “Groupnic est un pionnier car ce n’est pas un réseau social, il est complètement privé et aucune personne extérieure au groupe ne peut le trouver ou y accéder ». Via cet outil, ces entrepreneurs espagnols semblent donc principalement cibler les internautes soucieux d’échanger des données dans une sphère complètement privée. Ce qui donne un public utilisateur assez large: associations , groupes d’ amis ou de familles. L’un des dirigeants de Groupnic, Álvaro Fernández, explique également que les PME aussi utilisent Groupnic afin de partager des fichiers avec leurs partenaires , clients, fournisseurs, ou entreprises de formation. Nous pourrions décomposer en trois principaux points les intérêts communs que partagent ces différents profils : la gratuité, la facilité d’utilisation et le caractère privé de leurs échanges.

 0001111572 230x230 jpg000 copie

 

Simplicité d’inscription et d’utilisation

D’accès aisé pour le N user, Groupnic permet de créer en quelques clics un espace en ligne pour échanger en mode collaboratif. Il suffit pour cela de remplir un formulaire d’inscription classique et de confirmer le lien reçu sur sa boîte mail. Le compte est aussitôt créé et l’utilisateur peut immédiatement commencer à créer un groupe. Au niveau de son utilisation, Groupnic se distingue là aussi par la facilité. Une interface claire et intuitive guide l’utilisateur dans la création d’un groupe. Il suffit d’indiquer un nom de groupe et d’inviter par mail les collaborateurs. Cette solution se basant sur la simplicité, paraît d’autant plus attrayante au regard du besoin d’une certaine catégorie utilisateur qui bien que non formée aux outils informatiques soit dans la nécessité d’avoir recours aux plateformes collaboratives. Une simplicité que l’on retrouve également au sein des outils tels que Wimi, Azendoo ou Zoho Project.

 

Des fonctionnalités basiques mais suffisantes

En comparaison de ses concurrents Groupnic ne propose qu’un faible panel de fonctionnalités. Un utilisateur peut créer un ou plusieurs groupes privés. Ces groupes peuvent être aussi bien des espaces d’échanges que de travail collaboratif. Selon le mode de communication désiré, l’échange via la messagerie interne ou la communication en direct sur le tchat sont possibles.  Un agenda partagé ainsi que d’autres outils seront également prochainement créés. Cependant, un outil tel que Zoho Project va proposer des services de gestion de tâches, suivi de bugs, calendrier, partage de documents, timesheets… Ce qui en fait un outil bien plus orienté vers les professionnels. Pour une solution intermédiaire Wimi et Azendoo remplissent bien leur rôle. Côté Wimi, la page d’accueil de la plate-forme permet d’accéder aux projets en cours, aux tâches, aux évènements associés… Il se synchronise avec l’agenda Outlook. Une fonction de partage de fichiers et de calendrier complète l’ensemble. Azendoo est  davantage orienté vers une esthétique réseaux sociaux : les utilisateurs créent leurs profils, ajoutent leurs photos,… Ils peuvent ensuite se joindre à  « sujets de collaboration » (un projet, une réunion…). Il met à disposition une solution de messages courts aux quels il est possible de joindre des liens ou documents. Une fonctionnalité « to do lists », permet de partager ou d’affecter des tâches aux collaborateurs. Face à cette pléthore de fonctionnalités, l’avantage distinctif que possède Groupnic est l’espace de stockage mis à disposition de ses utilisateurs : de 2 à 10 Go. A titre de comparaison Zoho Project, Azendoo et Wimi proposent respectivement 10Mo, 100 Mo et 1 Go. Cet espace permet de stocker tout type de fichiers, de visualiser des photos online et bientôt des vidéos. Une capacité de stockage qui le place en concurrence directe avec des solutions de stockage cloud type Dropbox.

Un avantage non néglieable vis-à-vis de la plateforme est sa version mobile. En effet, Groupnic est également disponible sous forme d’application IOS et Android. Cela permet donc aux utilisateurs d’avoir accès à leurs groupes partout où ils sont.

 

Les limites de Groupnic par rapport à Dropbox et Google Drive

Par rapport à Dropbox, Groupnic offre de meilleures possibilités en ce qui concerne le traitement des images et la possibilité de créer des documents en ligne . Pour ce qui est de Google Drive, le fondateur d’un groupe Groupnic dispose d’un meilleur contrôle sur la gestion du groupe. Cependant contrairement à Google Drive ou Dropbox, Groupnic ne dispose pas d’un logiciel bureau qui synchroniserait directement les informations sur les ordinateurs, ce qui pourrait déranger  les habitués de la synchronisation automatique avec les autres disques durs virtuels. Au niveau de la sécurité et du contrôle des documents comme des téléchargements, l’absence de connexion “https” semble importante à mentionner. Il n’est pas non plus possible d’établir un versionning afin de vérifier les modifications successives du document.  Une autre faiblesse de Groupnic vient également du fait que les documents textes type .odt ou .doc doivent être téléchargés pour être visualisés.

Enfin, il semble également important de préciser que les seules langues proposées sont pour l’instant l’espagnol, le catalan ou l’anglais. Cela peut donc constituer un frein pour l’utilisation de certains internautes. Le manque de viabilité issu de son statut de version bêta représente également un danger quand à l’utilisation de l’outil.

 

Modèle économique

La marque “Groupnic” a été déposée le 27 juin 2011 par la société espagnole Pons consultores de propiedad industrial S.A., le nom de domaine quant à lui existe depuis le 7 juin 2010.

En comparaison des outils concurrents, Groupnic offre beaucoup plus de fonctionnalités en version gratuite, ce qui amène donc la légitime question de son modèle économique. Ses principaux revenus sont issus de la publicité comme semble le montrer la page Advertising de son site.

Groupnic semble donc pour le moment évoluer dans la logique de la gratuité, certainement pour acquérir une forte notoriété, son objectif premier aujourd’hui. Quand celui-ci sera atteint, nous pouvons penser que le site évoluera plutôt vers un système de fonctionnalités avancées payantes ou de version d’essai.

 

Communautés

Nous pouvons dire que la communauté Groupnic a été enjouée et fidèle depuis le début, en effet dès la première semaine, plus de 2500 personnes avaient déjà créé leur groupe.

Groupnic possède une communauté active sur les réseaux sociaux. Groupnic compte plus de 700 “J’aime” sur Facebook et 640 abonnés sur Twitter. La marque possède également des comptes sur LinkedIn, Google+, Pinterest, Youtube, Vimeo. Les avis sur les forums sont plutôt positifs, même si un consensus se forme pour dire que Groupnic ne constitue pas une révolution en soi mais reste un outil pratique et facilement exploitable.

Nous pouvons tout de même préciser que pour le moment Groupnic est surtout populaire dans son pays d’origine, l’Espagne, d’où proviennent plus de 66% des connexions.

 

 

 

 Article réalisé par Angélique Gros, Margaux Compigne, Marvine Cantin

Log In

Create an account